Le 6 mai 1917, Breguet reçoit une commande de 150 exemplaires du type AV du corps d'armée. L'appareil reçoit la dénomination officielle "Breguet XIV type A2".
Les prototypes AV1 et AV2 présentent chacun des caractéristiques techniques spécifiques qui les identifient comme deux avions différents. l'AV1 reçoit l'appellation "Breguet XIII". L'AV2 est alors considéré comme le prototype du Breguet XIV.
L'AV1 l'AV2 et les dix avions construits aux frais de Louis Breguet sont inclus dans le marché. Le service des fabrications aéronautiques (SFA) attribue à chaque appareil un numéro matricule qui ne caractérise pas pour autant l'ordre de sortie des usines. L'AV1 reçoit le matricule 662 et l'AV2 le 663.
Le Breguet XIV se caractérise par sa conception innovante.
Le Breguet XIV est le premier avion au monde à combiner une utilisation généralisée de Duralumin avec joints de structure oxysoudés.
 
   
  Notons qu'en 1918, l'appellation règlementaire "Breguet XIV" devient "Breguet 14".
   
  Eugène BELLET
  Extrait du livre "Breguet XIV, des tranchées à l'Aéropostale"
   
 
 
 
 
 

   
 
La RECONSTRUCTION à TOULOUSE d’un BREGUET 14 - Le F-POST

De 1917 à 1926, le Breguet 14 a été fabriqué à 8200 exemplaires, record du monde qui ne sera battu que durant la Seconde Guerre mondiale, par le bimoteur Douglas DC-3.

Des 8200 Breguet 14 construits, seuls 2 originaux sont répertoriés dans le monde:
- le Breguet 14 A2 militaire exposé au Musée de l’air er de l’espace du Bourget.
- le Breguet 14 A2 exposé au Musée national d’Helsinki en Finlande.

La dimension historique et culturelle singulière du BREGUET 14 et sa quasi-disparition physique de la planète ont engagé une équipe de passionnés à relever le défi de reconstruire et faire voler un BREGUET 14, en forme d’hommage aux pionniers des Lignes Aériennes Latécoère et de la Compagnie Générale Aéropostale.

C’est cette mystérieuse alchimie de passions convergentes qui a très certainement permis d’engager le pari fou de construire à l’identique un Breguet 14, projet initié à Castelsarrasin en septembre 1992 par Eugène BELLET, président de l’association « Escadrille Occitane » et à laquelle adhère Luc Gimazane, directeur de l’Ecole Aéronautique Occitane.

Le projet est définitivement lancé le 17 novembre 1992 lors d'une réunion amicale au Centre d'essai aéronautique de Toulouse, avec l'adhésion de Daniel Vacher, ingénieur aéronautique au CEV, Gérard Desimone, technicien au CEV et Bernard Ceolato, cadre technique chez Thomson, au retour du Rallye Toulouse Saint-Louis, auquel ils venaient de participer.

Il est probable que l'on ne sort pas souvent indemne de la fréquentation de ce Chemin de Compostelle des aviateurs avec l'escale saharienne mythique de Cap Juby.

En début d’année 1993, Jacques LATOUILLE, ingénieur CEAT, Michel BARBIE, chef d’atelier principal chez Latécoère et Roger CIRYCI, ingénieur ENAC, rejoignent l’équipe ainsi constituée.

Cette équipe se donne comme objectif l’utilisation de la construction et la présentation en vol de l'avion comme centres d'intérêts pédagogique, historique et culturel.

Des élèves de cinq lycées techniques de Midi-Pyrénées, des stagiaires d’un centre de formation professionnelle pour adultes (AFPA) et d’un Centre de formation professionnelle pour personnes handicapées (CRIC Toulouse) ainsi que cinq élèves ingénieurs de SUP AERO seront ainsi associés au projet de construction du BREGUET 14 F-POST.
   
 
   
 

Grâce au soutien d’entreprises toulousaines qui ont offert les matériaux nécessaires à la réalisation des structures ailes et fuselage (tubes et bois), le chantier de fabrication du fuselage est officiellement ouvert en mai 1993 dans les locaux du Lycée Technique Eugène Montel à Colomiers, en présence de Monsieur le Recteur d'Académie de Toulouse et de Madame Marie-Vincente LATECOERE.

La poursuite de la construction du Breguet 14 a été soutenue avec le partenariat du Conseil Régional Midi-Pyrénées, de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Toulouse, de la Société Latécoère, de Madame Marie Vincente Latécoère, du CEAT ainsi que des entreprises de la Région Midi-Pyrénées.

Pour des raisons pratiques d’organisation, l' « Association Breguet XIV » est créée en 1995 pour prendre le relais d’Escadrille Occitane et l'association fédère autour de ce projet des cadres, techniciens professionnels de la construction aéronautique toulousaine, actifs et retraités, qui se sont joints bénévolement à l'équipe initiale.

Ainsi, Léo Chagnès, (patron de la société de mécanique et d’entretien aéronautique STAR à Lasbordes), passionné par la nature du projet, met à disposition de l’association son atelier ainsi que son aide bénévole pour la construction des ailes et l’assemblage final de la cellule. Il participe alors à la coordination de la construction avec Jacques Latouille et Michel Barbié.

De plus, il offre à l'association un moteur Lycoming IGO 540 B1A de 350cv dont il assurera la révision avant son installation sur le Breguet.

L'installation du moteur se fera dans le strict respect des dimensions du maitre couple et des différentes sections du compartiment moteur.

D'une puissance équivalente au moteur Renault du Breguet 14, le Lycoming a permis d'équiper notre Breguet d'un pot d'échappement de type "cornemuse" fonctionnel, conforme à l'original. Ce pot d'échappement a été réalisé par un Compagnon du Tour de France de Colomiers, Cette pièce unique, chef d'œuvre de fin de formation, a été obligeamment été offerte à l'association par son auteur.

D’autres passionnés toulousains rejoignent l'équipe constituée autour du chantier de construction pour prêter leur précieux concours bénévole, parmi lesquels Amédée REBET, Chef du Département Bureau Etudes Latécoère, Claude MANAUD, Technicien peinture Latécoère, André GENDRE, Chef d'Atelier chaudronnerie Latécoère, Pierre AZAM, Ingénieur Etudes et Fabrication CEAT et Robert CHANTON, Technicien CEAT.

Le Groupe UNISTRAT Assurances parraine chaque année une initiative d'intérêt international. Il participe financièrement à la reconstruction du «Phare du bout du monde» d'Ushuaia en Argentine en 1997 et à la sauvegarde des vestiges historiques de Tyr au Liban en 1998.

   
 
   
 
En 1999, le Groupe décide de soutenir, sous forme de mécénat, les associations
«AIR AVENTURES» (Rallye aérien Toulouse Saint-Louis du Sénégal) et «BREGUET XIV»:
«Pour leurs initiatives et le respect de leurs engagements dans leurs actions de devoir de mémoire et de préservation du patrimoine historique et culturel, matériel et immatériel».
   
 
  photo ©OLGNIER
   
 
En octobre 2002, l'avion a été exposé sur la place du Capitole à Toulouse, durant quatre jours, à l'occasion de l'arrivée du rallye aérien Toulouse- Saint-Louis du Sénégal - Toulouse et du centenaire Henri Guillaumet.
Le premier vol du Breguet 14 F-POST a été effectué le mardi 11 novembre 2003 sur l'aérodrome de Toulouse-Lasbordes par Christian Briand, pilote d’essai Socata-EADS.
A la rencontre de l’Histoire
Sur le site historique de Toulouse-Montaudran, le 6 décembre 2003, une présentation publique du Breguet 14 est organisée par l'Association avec l’autorisation et le soutien de Richard JEGO, Directeur du Centre Air France Industries de Montaudran et le concours de l'Aéroclub Air France.
   
 
   
 

A l'issue de la présentation, cinq cents invités parmi lesquels de nombreux "anciens de Latécoère" ont le privilège d'assister, souvent les yeux brillants de larmes, au dernier décollage d’un Breguet 14 depuis la piste de Montaudran.

Saint-Exupéry ou Mermoz ont décollé tant de fois de cette piste historique aux commandes de leur Breguet 14 chargé de courrier à destination de l’Afrique et l’Amérique du Sud, piste qui sera définitivement fermée quelques jours plus tard, le 31 décembre 2003.

Le F-POST est ainsi le dernier Breguet XIV à avoir décollé de Toulouse Montaudran.


L’Académie Nationale de l’Air et de l’Espace

a décerné à l’Association BREGUET XIV sa médaille de bronze 2004 pour la construction et la mise en vol d'un Breguet 14, médaille officiellement remise le 26 novembre 2004, Salle des Illustres, au Capitole de Toulouse.

   
 
   
 

La Certification

Les vols d’essai et de mise au point ont été menés par Christian BRIAND puis Baptiste SALIS et Luc GIMAZANE. Au terme de la procédure de certification supervisée par Jean Marie KLINKA (D.G.A.C./S.F.A.C.T. Paris), l'avion a été évalué en vol par Jean Claude BORDENAVE, pilote d'Essais et Christian SAUTERAUD, Ingénieur Expérimentateur Navigant d'Essais, tous deux du C.E.V. de la Base d'Istres.

-Le certificat de navigabilité du Breguet 14 F-POST a été délivré le 3 septembre 2009.
-Le certificat d’immatriculation a été délivré le 4 septembre 2009.


Hans HEU (AERAUDIT) et Alain BERTRAND (Retraité de l’Armée de l’Air), tous deux mécaniciens professionnels, rejoignent l’Association et participent bénévolement à la maintenance technique de l’avion.
Depuis 2008, le Breguet 14 F-POST est présenté chaque année lors de manifestations et meetings organisés en France, dont le salon international du Bourget, éditions 2009 et 2011.

En 2012, Sébastien PONCIN (ASTRIUM) a rejoint l’Association BREGUET XIV et renforce l’équipe, notamment pour les présentations en vol du Breguet 14 F-POST.

   
 
  BREGUET 14 F-POST et AIRBUS A380
©AIRBUS S.A.S. 2010 - Photo by e*m company / H. GOUSSÉ
  Depuis 2003, le F-POST est l'unique Breguet 14 en état de vol dans le monde.
   
 
   
 
2010 - Le Vol de TOULOUSE à CAP JUBY de « l’AVION du PETIT PRINCE »
Un voyage dans le temps

Fidèle à l’engagement qui a donné sens à sa construction, le Breguet 14 F-POST a effectué en septembre 2010, le parcours historique de «La Ligne», de Toulouse à Cap Juby, vol commémoratif organisé par l’Association BREGUET XIV, en hommage aux pionniers des Lignes Latécoère, avec le soutien de la Fondation P.G. LATECOERE présidée par Madame Marie Vincente Latécoère.
   
 
   
 

La Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse le samedi 18 septembre 2010 saluer le Breguet 14 lors de son décollage à destination de Barcelone.

Mêmes escales, même altitude, même vitesse, mêmes paysages, mêmes conditions météorologiques. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca, Mogador, Agadir et Tan Tan, « l’avion du Petit Prince », a atterri le 23 septembre à Cap Juby, but de ce vol historique, avant de rejoindre Toulouse le 1er octobre 2010.

   
 
  DETROIT de GIBRALTAR - 21 septembre 2010
   
 
Avion singulier, le Breguet 14 comporte toutes les caractéristiques du modèle conçu par Louis Breguet en 1916, qualités de vol, puissance, vitesse. Il demande un effort physique important permanent pour maintenir la ligne de vol. Le manche à double poignée pour le tenir à deux mains, ou plutôt à la force de deux bras, témoigne de cette caractéristique d'avion au "pilotage physique" bien connue des pilotes pionniers de La Ligne.
   
 
  Survol du Rio de Oro – désert marocain - 23 septembre 2010
 

Aux commandes de cette machine à remonter le temps, les pilotes Eugène BELLET et Luc GIMAZANE ont ainsi parcouru 6000 km en 51 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h.

Dans l’équipe logistique de ce raid historique, Pierre JARRIGE, compagnon de route d’Eugène Bellet sur le rallye comme directeur des vols de 1997 à 2005, a accompagné le Breguet 14, aux commandes de son Cessna 182 F-GBTS avec, comme passager, Alain BERTRAND, le mécanicien du F-POST.

Gérard DESIMONE, pilote ayant participé à de nombreux rallyes Toulouse Saint-Louis et vainqueur de cette compétition, assure également, aux commandes du Robin DR400 F-GZBB, la logistique d’accompagnement en parfaite complémentarité avec Cédric LEMAITRE de Boutique Aéro à Blagnac, avec son Cessna 172 F-BRPS, pour prendre à leur bord Jean Claude NIVET, en charge des prises de vues photo et Adrien BODARD pour les prises de vues vidéo.

   
 
  Survol de la Cité de Carcassonne – 1er octobre 2010
   
  La Fédération Aéronautique Internationale (F.A.I.)

a décerné son Diplôme «PHENIX» 2010 à l’Association BREGUET XIV pour la construction du Breguet 14, sa démarche pédagogique au service de l’histoire et de la culture ainsi que pour le vol historique Toulouse-Cap Juby, diplôme remis officiellement au nom de la FAI, par Jean François GEORGES, Président de l’Aéro-club de France, le 10 février 2012 dans les salons de l’ACF à Paris.
   
 
   
 
Depuis la mise en vol du Breguet 14 F-POST le 11 novembre 2003, l’association BREGUET XIV assure la responsabilité de la maintenance mécanique et les présentations en vol de l’avion grâce au bénévolat de ses membres actifs avec, pour seule ressource, celle provenant de la participation financière des organisateurs d’évènements et meetings qui sollicitent la présence de l’avion.

Au 31 décembre 2019, le Breguet 14 F-POST totalise 470 heures de vol.
   
   
 
 
  ©ASSOCIATION BREGUET XIV  
     
 
 
     
  SUIVEZ-NOUS